Trekking au Cap Vert – Parcours semi-aride : Ribeira das Patas (Ile de Santo Antão)

Trekking au Cap Vert – Parcours semi-aride : Ribeira das Patas (Ile de Santo Antão)

Sacs à dos, coupes-vent, chaussures bien attachées et esprits solides, nous voilà parties pour 4 jours de trek au Cap Vert. Notre itinéraire à été construit avec précision grâce aux précieux conseils de l’agence Nobaï, spécialiste des chemins de randonnées du pays (et qui plus est, avec des agents qui parlent français). Nous avons programmé points par points nos trajets à l’avance, car seule une de nous avait déjà fait de la randonnée auparavant et il fallait donc que nous choisissions méticuleusement les niveaux de difficulté. L’agence nous a proposé des « options » de chemins modulables à acter en fonction de notre énergie du moment. Car vous vous en douterez, c’est assez éprouvant pour des débutants de commencer par ce genre de parcours en montagne !

Nous avons donc opté pour l’île de Santo Antão, un lieu incroyable de diversité visuelle. Les paysages peuvent varier d’un kilomètre à l’autre, montagnes, océan, plantations, avec tous un point commun : des lieux qui ont su garder une authenticité inouïe. On se retrouve dans des endroits improbables avec une impression d’être seules au monde…. et de faire Koh Lanta quelques fois ! Il est possible de prendre un guide pour vous accompagner, mais de part l’augmentation significative des tarifs, nous avons choisi de nous débrouiller par nous-même. Nous n’avons pas regretté notre choix car nous n’étions pas contraintes au rythme de marche d’une tierce personne. C’est donc à l’aide d’un road book fournit par l’agence que nous avons avancé en suivant les indications. Nos papiers imprimés précisaient « tournez à gauche après la statut », « redescendez la colline après la maison » et toutes les étapes à suivre à la lettre. Il n’y a aucune balise sur les chemins de Santo Antão, il est donc indispensable d’avoir une carte. Nous ne nous sommes perdues qu’une seule fois sur l’ensemble du parcours, nous avons faillit nous décourager, mais le mental à été plus fort !

Après nos aventures journalières, c’est avec des nombreuses courbatures (et coups de soleil, il faut l’avouer) que nous rejoignions chaque soir des petits villages de montagnes, pour dormir chez des habitants qui nous ouvraient généreusement leurs portes. Ils nous préparaient nos dîners, des mets locaux et traditionnels constitués essentiellement de poissons, de pommes de terre et de riz, ainsi que nos piques-niques pour le lendemain. Les hôtes ne parlaient que quelques mots de français mais ils sont habitués à recevoir. Les sourires et attentions dont ils ont fait preuve remplacent bien des paroles. La « morabeza », qui signifie l’art de recevoir, à pris tout son sens. Côté logistique, un chauffeur nous conduisait chaque matin aux points de départ des chemins de randonnées et transportait nos sacs vers nos hébergements afin que nous puissions marcher libérées de toutes contraintes.

Nous sommes arrivées au Cap Vert depuis l’aéroport de Praia (de Paris, avec une escale au Portugal), puis nous avons enchaîné directement avec un vol interne direction l’île de São Vicente. Le lendemain, nous nous somme rendues au port de Mindelo pour rejoindre l’île de Santo Antão. L’île est accessible seulement par un ferry qui vous dépose à Porto Nuevo, car il n’y a pas d’aéroport sur place. La traversée se fait très rapidement, en moins d’une heure vous reposerez les pieds sur la terre. Le bateau est tout confort, des places en intérieur et extérieur, et d’une taille assez convenable pour ne pas sentir les mouvements des vagues. Plusieurs allées-retours sont disponibles par jour, mais pensez bien à réserver vos billets à l’avance. De nombreux taxis vous attendrons à l’arrivée au besoin.

Résumé de notre parcours :

J-1. Ribeira das Patas – Chã de Morte

Heures de marche : entre 5h et 5h30. Dénivelé + : 720m/ Dénivelé – : 910m

J-2. Ribeira da Torre

Heures de marche : 4h30. Dénivelé + : 50m / Dénivelé – : de 1000 m à 1 400m

J-3. Cruzinha – Ponta do Sol

Heures de marche : 5h30. Dénivelé + : 500m / Dénivelé – : 500m

J-4. Vallée de Paul

Heures de marche : 2 à 5h de marche selon l’option choisie. Dénivelé + : de 200 à 550 m / Dénivelé – : de 400 à 750m

(Le tout suivit évidemment de quelques jours de repos bien mérités sur l’île São Vicente, pour profiter des plages ensoleillées et des compétitions de kitesurfs.)

 


Itinéraire détaillé de notre 1er jour : Ribeira das Patas – Chã de Morte

Premier jour de randonnée, nos muscles et nos motivations sont au maximum. Et heureusement lorsque l’on sait ce qui nous attends ! Après la traversée en bateau d’une heure jusqu’à Porto Novo, un agent nous récupère en voiture et nous partons direction Alto Mira. Le temps d’apprendre quelques mots en Portugais avec notre chauffeur et nous arrivons au point de départ de notre premier itinéraire… face à une (grande!) montée. Nous étions conscientes qu’il fallait prendre de la hauteur pour pouvoir redescendre ensuite, mais dès le début sans aucun échauffement, il y a fallu s’accrocher. Nous l’avons fait à notre rythme, pendant que les autres marcheurs équipés de la tête aux pieds (bâton, sac à dos, chaussures de rando) nous ont très vite devancés.

Pendant les 5h30 de marche qui ont suivi, nous avons découvert les paysages semi-arides de Ribeiras das Patas, qui signifie la vallée des canards. Au fil des virages, nous nous aventurons à travers des oasis de cultures, des lames basaltiques et des villages d’agriculteurs. Nous avons croisé de nombreux animaux : des vaches, un chien qui nous à suivit pendant près d’une heure, ainsi qu’un troupeau de moutons accompagnés du berger.

Au bout de quelques heures de trajet, nous avons bifurqué vers le plateau de Norte. La vue porte au loin, d’un côté, sur le sommet volcanique aride, de l’autre, vers le fond de la vallée où les sources captées permettent la multiplication d’oasis de verdure – le citron et la canne à sucre étant les cultures reines de cette partie de l’île.

La fin de notre randonnée se fait plus en douceur, en descente sur un impressionnant chemin pavé en falaise, au milieu du relief volcanique déchiqueté jusqu’à Chã de Morte. Pour finir, nous avons traversé quelques villages qui s’animaient au rythme de la vie de ses habitants. Nous avons passé la nuit dans une auberge avec d’autres français, dans laquelle nous avons été extrêmement bien accueillit. Et c’est parti pour le deuxième jour !

 

••••••••••
Pour continuer le voyage ensemble :
🗨 Facebook : @lecandyraton
💎 Instagram : https://www.instagram.com/lecandyraton/
💌 Contact : lecandyraton@gmail.com



2 thoughts on “Trekking au Cap Vert – Parcours semi-aride : Ribeira das Patas (Ile de Santo Antão)”

    • Le Cap Vert est composé de plusieurs petits îles et ce qui est bien c’est qu’il y a différentes choses à faire sur chaque île ! Plage, randonnées, danses, cultures, etc, tu trouveras forcément ton bonheur ;). On a presque pas vu de touristes ! Peut-être car on était en février, hors vacances scolaires… ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *