La vallée de calcaire de Pamukkale, la beauté du blanc sans le froid

La vallée de calcaire de Pamukkale, la beauté du blanc sans le froid

Souvent présenté comme la 8ème Merveille du Monde, le site de Pamukkale et ses incroyables bains de calcaire sont uniques au monde. C’est l’attraction privilégiée de la région d’Izmir, en Turquie. Pamukkale signifie « château de coton » en turc. Le mot coton renvoie évidemment à la couleur éclatante de ses vasques blanches. On a l’impression d’admirer une vallée de glace, sauf que c’est de la roche et que l’on peut s’y balader en maillot de bain.

Ces édifices en cascade sont le résultat d’un ruissellement naturel datant de plusieurs milliers d’années. Des flux d’eaux chaudes concentrées en sels calcaires ont petit à petit creusés et colorés la roche. Cela a donné différents cratères remplis aujourd’hui d’eaux transparentes, qui apparaissent bleu turquoise avec le reflet du ciel.

Le site a longtemps été exploité par des habitants et des complexes touristiques qui venaient pomper l’eau. Cela nuisait énormément à la préservation des bains chauds. Pour éviter la dégradation continue, le gouvernement turque et l’UNESCO ont alors décidé d’agir et de classer le site sous leurs protections. Les règles sont désormais plus strictes. Seuls une dizaine de bains sont ouverts à la baignade. Cela est largement suffisant pour profiter de leurs vertues, même si parfois les touristes peuvent affluer en nombre. Il est obligatoire d’enlever ses chaussures pour ne pas abimer la roche. Des agents vous indiqueront la marche à suivre. Attention, le calcaire s’avère très glissant lorsque vous êtes pieds nus.

Les eaux de Pamukkale sont reconnues pour leurs propriétés médicales. Elles sont réputées pour soulager les rhumatismes, la fatigue nerveuse ou encore les troubles digestifs. Les eaux sont riches en minéraux, elles contiennent du calcium, du magnésium et du bicarbonate. Testez les effets sur votre corps en vous baignant dans les ruines de la fontaine sacrée désormais aménagée en la piscine dîtes de Cléopâtre. L’eau est à 37 degrés, vous aurez envie d’y rester toute la journée, mais sachez que 20 minutes de baignade suffisent pour vous imprégniez de l’eau et en ressentir les bienfaits. Ne mettez rien sur votre corps avant de plonger, ni huile, ni crème, pour un effet maximum votre peau doit rester vierge. Dernière astuce, si vous souhaitez partir avec un souvenir de cette eau pure, il y a sur place des robinets pour remplir vos bouteilles (l’eau est potable). 

A partir du IIème siècle av. J.-C, les plus aisés venaient se soigner sur le site de Pamukkale pour profiter des eaux vertueuses. L’histoire raconte que lorsque l’on y mourrait on y était enterré. C’était un honneur de voir son corps dans cette vaste nécropole, certains transportaient même leurs corps depuis la ville. On compte aujourd’hui plus de 1200 tombes, que l’on peut visiter. C’est l’une des plus grandes nécropoles d’Orient.

Sur le site, on trouve de nombreux vestiges des civilisations romaine et byzantine comme le théâtre romain, emblème du divertissement qui compte plus de 7 000 sièges, les ruines d’un temple dédié à Apollon et des remparts antiques. Le musée de Pamukkale vous raconte des anecdotes sur ce lieu remplit d’histoire et expose les trouvailles des fouilles archéologiques.


Informations pratiques

Prix :

  • 3 euros l’entrée pour le site de Pamukkale et Hiérapolis
  • 1,5 euros pour le musée
  • 9 euros pour la piscine

Horaires : Le site est ouvert 24 heures sur 24.

Lors du coucher du soleil vous verrez l’un des meilleurs panorama. Le site est éclairé une fois la nuit tombée.

Le musée est ouvert tous les jours de 9h à 12h et de 13h30 à 17h.

Accès :

Il existe de nombreux « tours » depuis les villes environnantes, si vous préférez vous laisser guider. A savoir, les excursions organisées ont parfois tendance à faire des haltes non prévues dans des magasins de cuir ou de bijoux…

Sinon, il existe des lignes de bus et de train qui relient Pamukkale à Ankara, İstanbul et İzmir.



2 thoughts on “La vallée de calcaire de Pamukkale, la beauté du blanc sans le froid”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *